Glossaire

Chez BGene la transmission et la pédagogie sont primordiales. Il nous a semblé indispensable de proposer des définitions simples et accessibles afin de permettre la compréhension de notre travail au plus grand nombre.

Découvrir

A

ADN N.M ACIDE DESOXYRIBONUCLEIQUE

L’acide désoxyribonucléique, ou ADN, est une macromolécule biologique présente dans presque toutes les cellules ainsi que chez de nombreux virus. L’ADN contient toute l’information génétique, appelée génome, permettant le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants.

ARN N.M ACIDE RIBONUCLEIQUE

L’ARN est une molécule biologique trouvée dans pratiquement tous les organismes vivants, y compris certains virus. L’ARN est une molécule très proche chimiquement de l’ADN et il est d’ailleurs en général synthétisé dans les cellules à partir d’une matrice d’ADN dont il est une copie. Les cellules vivantes utilisent en particulier l’ARN comme un support génétique intermédiaire de nos gènes pour fabriquer les protéines dont elles ont besoin.

B

BIOLOGIE MOLECULAIRE

Discipline consacrée à l’étude des molécules porteuses du message héréditaire (ADN, ARN), de leur structure, synthèse, altérations (mutations). Elle comprend l’ensemble des techniques d’étude et de manipulation des acides nucléiques (clonages et mutations de gènes, expression des gènes).

BIOLOGIE DE SYNTHESE

Branche interdisciplinaire de la biologie moléculaire qui recourt à la physique, à l’informatique, et à la chimie pour inventer des génomes, obtenir des réactions enzymatiques nouvelles, et créer des cellules capables d’activités métaboliques et fonctionnelles inédites. Dans le cas de BGene, la biologie de synthèse permet de donner à une bactérie des supers pouvoirs (réactions métaboliques inédites) : elle devient alors the BGene Outsanding Bacterium : BOB.

BIOMASSE

Masse totale des organismes vivants mesurée dans une population. Chez BGene, nous utilisons ce mot pour parler de l’ensembles des cellules bactériennes ou de levures qui se trouvent dans un bioréacteur

BIOPROCEDE

Un bioprocédé est un procédé utilisant des systèmes vivants dans le but de produire des molécules à destination d’un marché. Chez BGene, les systèmes vivants sont des cellules de microorganismes qui sont utilisées comme de véritables petites usines dans lesquelles sont installés les outils de production (= les voies métaboliques).

BIOREACTEUR

Un bioréacteur est une enceinte fermée équipée de capteurs et de régulations automatiques de température, de pH, d’aération, d’agitation. Ces enceintes sont remplies de solutions contenant tous les nutriments nécessaires à la croissance des microorganismes de production. Les bioréacteurs sont les outils de choix pour maitriser les procédés de productions de nos molécules par voies biologiques. Il en existe de différentes tailles. En général le développement des bioprocédés débute par des essais dans des bioréacteurs de petite taille.

BIOTECHNOLOGIES

Application de la science et de la technologie à des organismes vivants, de même qu’à ses composantes, produits et modélisations, pour modifier des matériaux vivants ou non-vivants aux fins de la production de connaissances, de biens et de services.

C

CHROMOSOME

Les chromosomes sont constitués d’ADN qui porte les gènes. Chez les bactéries, la grande molécule d’ADN circulaire qui baigne dans le cytoplasme est appelée chromosome bactérien. La bactérie possède aussi souvent de petits ADN circulaires dans son cytoplasmique : les plasmides. Chez les organismes eucaryotes, les chromosomes sont confinés au sein du noyau.

E

ENZYME

Protéine particulière qui accélère (catalyse) les réactions chimiques. Les enzymes sont indispensables à la réalisation des processus métaboliques : ce sont des ciseaux biologiques qui découpent ou décomposent les substrats. Par exemple, l’enzyme saccharase va décomposer le substrat saccharose pour créer des sucres simples, à savoir le glucose et le fructose, que certaines bactéries pourront plus facilement “manger”. Une enzyme ne peut découper que son substrat, voire sa famille de substrat : il existe une très grande diversité d’enzymes qui ont chacune un rôle bien précis.

F

FERMENTATION

Processus bien connu depuis des millénaires puisqu’on lui doit entre autres le vin, le saucisson, le pain et le fromage… lorsque des micro-organismes (bactérie, levure ou moisissure) sont mis en contact avec des aliments non transformés (légumes, fruits, céréales, lait), elles produisent alors de l’alcool, de l’acide lactique ou encore du gaz carbonique mais aussi des molécules aromatiques qui participent au développement des goûts et odeurs de ces produits transformés. Le lait devient du fromage, le raisin du champagne, la pièce de viande crue du saucisson etc. avec une diversité d’arômes caractéristiques ! Dans le cas de BGene, la fermentation a lieu entre BOB et des copeaux de bois, pour donner une molécule odorante naturelle à destination des cosmétiques.

G

GENE

Morceau d’ADN codant pour une protéine.

GENOME

Ensemble des gènes d’un organisme.

H

HPLC

Une chaine HPLC est une machine d’analyse des molécules. L’analyse est réalisée à haute pression. Les molécules en phase liquide sont séparées selon leur affinité soit pour la phase solide sur laquelle elles sont séparées, soit pour la phase liquide qui les entraine. Des détecteurs placés en sortie permettent d’identifier les molécules ainsi séparées.

M

METABOLISME

Ensemble des réactions chimiques qui se déroulent à l’intérieur d’un organisme vivant et qui lui permettent de se maintenir en vie. Le métabolisme est constitué de deux mécanismes opposés :
– Catabolisme : extraction de l’énergie et du carbone des nutriments, par dégradation des molécules énergétiques (glucides, lipides…) ;
– Anabolisme : il permet de synthétiser les constituants nécessaires à la structure et au bon fonctionnement des cellules.

Le métabolisme des micro-organismes peut être modulé et/ou modifié grâce à la biologie de synthèse afin d’obtenir une production optimale de molécules cibles.

MICROBE – MICRO-ORGANISME

En 1978, Charles-Emmanuel Sédillot définit les « microbes » comme l’ensemble des organismes vivants invisibles à l’œil nu. On distingue depuis trois grandes familles dans les microbes :

  • Les Eucaryotes : levures, champignons unicellulaires et algues
  • Les Procaryotes : bactéries et archées
  • Les virus

Pour aller plus loin et connaître la différence entre un virus et une bactérie, rendez-vous sur les articles de BGene à ce sujet

MONTEE EN ECHELLE DU PROCEDE

Lorsque le procédé est maitrisé à des volumes de laboratoire (quelques litres), il est ensuite transféré à des volumes de plus en plus grands (dizaines, centaines, milliers de litres), afin de faire face aux problématiques liées aux cuves industrielles, de très grande taille. Au terme du développement, le procédé est transféré dans des cuves de taille industrielle (plusieurs mètres cubes). Le procédé est dit « industrialisé » : cela signifie qu’il peut être opéré dans le but d’être commercialisé.

I

IN SILICO

Recherche ou étude effectuée au moyen de calculs complexes informatisés ou de modèles informatiques : ici c’est l’ordinateur qui travaille !

O

OLIGONUCLEOTIDE (OU PRIMER)

Petits fragments d’ADN synthétisés utilisés comme amorces pour des réactions de synthèse d’ADN par PCR ou de séquençage.

ORGANISME GENETIQUEMENT MODIFIE (OGM)

Organisme pour lequel on a supprimé ou ajouté un élément dans le génome par des techniques de biologie moléculaire. Ceci a pour objectif de lui conférer de nouvelles propriétés. Nos bactéries améliorées sont donc techniquement des microorganismes génétiquement modifiés (MGM). Nous les utilisons en bioréacteurs confinés comme petites usines de production d’une molécule. Une fois produites, les molécules sont extraites et purifiées et ne contiennent aucune trace des organismes dont elles sont issues. Ceux-ci sont ensuite détruits. De la même façon que la vanilline est extraite de la gousse, vous n’avez aucune trace de plante dans le produit final !

P

PLASMIDE

ADN circulaire pouvant se trouver naturellement ou artificiellement dans une bactérie ou une levure.

PROTEINE

Assemblage d’acides aminés ordonnés selon le code génétique et obtenu après lecture d’un gène. Des milliers de protéines interagissent dans les organismes vivants. Chacune a une fonction particulière dans le métabolisme : catalyseur, transporteur, transmission de signal… en une phrase simple tout ce qui permet à une cellule de fonctionner, se nourrir, respirer, se diviser.